The airline of the Maltese Islands
Événements Montrez les vols avec escale Léaéroport d'arrivée doit être sélectionné Aéroport de départ, Ville ou Pays Aéroport d'arrivée, Ville ou Pays Voir tout Vers Janvier, février, mars, avril, mai, juin, juillet, août, septembre, octobre, novembre, décembre S'il vous plaît choisir un aéroport de départ S'il vous plaît choisir un aéroport d'arrivée Veuillez saisir une date de départ Veuillez saisir une date de retour Air Malta vol direct  Entrez le code coupon 

Patienter s'il vous plaît... 

Aller
Aller-retour
Adultes
Enfants
(2-11 ans)
Nourrissons
(0-2 ans)
Rechercher un vol!
Ciel dégagé H:30°C L:23°C
Afin de consulter vos réservations, vous devez d'abord vous connecter à votre compte.
SE CONNECTER

Quatre jours à Gozo (1re partie)

30 janvier 2013

Xlendi, Gozo

Au moment où j'écris ces mots, j'ai du mal à  faire entrer en contact mon postérieur avec le coussin de ma chaise. Pourquoi? Parce que je suis un touriste anglais en vacances pardi et que je me suis laissé avoir par le soleil. Je me retiens de crier pourtant car si ma femme m'entendait, son insistance à me passer de la crème solaire et à ne pas être "un idiot parfait pour un fois" serais alors justifiée.

Alors vous vous demandez comment était Gozo ? Nous avons passé un moment formidable - malgré ma détermination à faire rôtir ma peau. En l'espace de quatre jours, nous avons pu faire le tour de la plupart des attractions de l'ile.

Jour 1

Nous avons pris le ferry au terminal de Cirkewwa à Malte. Le trajet jusqu'à Gozo dure à peine 20 minutes. La traversée se fait à bord d'un navire dont le bar est étrangement surchargé pour une telle durée.‘C'est ridicule’ me suis-je dit en regardant les gens grignoter. 'Comme si on ne pouvait pas passer plus 20 minutes sans manger?’ 

Puis je me suis assis et j'ai sorti mes 3 paquets de chips de mon sac. C'est vrai que l'air de la mer donne faim… non? Les pirates devaient passer leur temps à manger. Susan, quant à elle, me fait la morale sur les dangers d'un excès de sel en vidant un sachet de M&M's dans sa bouche comme s'il s'agissait la de l'antidote. 

Ce voyage de courte durée n'aurait pas pu mieux commencer. Nous passons devant Comino et son joli château. Nous sortons sur le pont pour laisser le vent caresser nos visages et mon crâne. Puis le bateau accoste dans le petit port pittoresque de Mgarr. Nous sortons du tout nouveau terminal et, après avoir récupéré notre voiture de location, nous nous dirigeons vers notre ferme à Ghasri.

Nous mettons un certain temps à trouver l'endroit mais nos allers-retours dans les rues étroites de ce petit village charmant font partie de l'aventure. Nous traversons la place de l'église pour demander notre chemin à un autochtone. Celui-ci connaît le propriétaire de la ferme et nous y accompagne. Nous y déposons aussitôt nos sacs et direction Ramla l-Ħamra - une des plus jolies plages de l'archipel - pour une baignade bien méritée. La plage est bordée de falaises, de champs, de dunes et d'une route étroite et sinueuse. L'eau est cristalline et les bars des plages sont bien approvisionnés… Mais c'est là le début du cauchemar épidermique. Susan me propose une tartine de crème solaire mais, à peine ma chaise longue dépliée, je ronfle déjà. Voilà comment se transformer en grillade. 

Le soir, nous dégustons un vin gozitain dans un petit bar à vin de la capitale, Victoria. Les vraies vacances commencent enfin. Nous marchons ensuite dans les rues de la ville et nous nous perdons à la première occasion. Et oui, alors que certains ont un sens aigu de l'orientation, mon talent à moi réside au contraire dans une incroyable capacité à perdre mon chemin en un temps record. Mais peu importe, nous sommes en vacances et les rues sont si jolies et romantiques… Je fais comme si de rien n'était même si je sais qu'elle sait que je suis perdu….Une affaire de yin et de yang paraît-il.

Jour 2

Le jour suivant, Susan et moi visitons la Cittadelle – la vieille ville fortifiée qui domine Victoria. Je me gare près des bus, pensant ne pas avoir à marcher trop longtemps mais je me trompe à nouveau. Et, pendant que Susan se tartine allègrement le corps de crème solaire, les rayons du soleil continuent de s'en prendre à moi. 

La Cittadelle est de toute beauté; ses ramparts et ses bastions sont impeccablement préservés et ses rues sont incroyablement pittoresques. Nous nous arrêtons dans un petit bar pour partager une assiette de spécialités locales : pain, huile d'olive, tomates séchées, fromage de chèvre, olives… Un régal.

Le soir, nous dînons à Xlendi - un minuscule village de bord de mer. Le paysage est spectaculaire : une petite plage de sable entourée de falaises et d'une eau turquoise. Nous prenons l'apéritif tandis que le soleil se couche à l'horizon. Puis Susan remarque un petit escalier le long de la falaise... Je sais déjà ce qui m'attend….

(à suivre…)


Top Blog Posts

More posts by this author

Nom d'utilisateur requis
Mot de passe requis
Identifiant non valides
La connexion à Facebook a échoué. Il n'y a pas de compte Facebook enregistré avec cette adresse.
SE CONNECTER
DÉCONNEXION
Adresse électronique requise
ENVOYER
Changement de mot de passe demandé
Compte non valide...
Message envoyé!
Un courriel avec une demande de changement de mot de passe vous a été envoyé sur votre adresse électronique. Une fois ce courriel reçu, veuillez cliquer sur le lien afin de pouvoir procéder à la modification de votre mot de passe.
Recevez notre Newsletter
Êtes-vous sûr de vouloir vous désinscrire?
Merhba
Bienvenue
à